En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

L'eau potable : fournir une eau de qualité aux habitants

Grand Narbonne - Ressource en eau

Fournir une eau de qualité aux habitants

Quelles sont les ressources en eau ?

Le Grand Narbonne alimente les communes de son territoire en puisant la ressource en eau sur plusieurs sites. Forages, puits de captage dans les nappes alluviales en bord de rivière, acheminement depuis une source ou prise de surface sur rivière, ce sont actuellement 14 millions de m3 d’eau qui sont prélevés pour assurer les besoins de consommation.

Les 24 ressources en eau des communes du Grand Narbonne :

- La Source de Termes alimente Bizanet.
- Les puits Moussoulens en nappe alluviale de l’Aude alimentent Narbonne, Fleury d’Aude, Salles-d’Aude, Vinassan et Armissan.
- Le forage de Ratier sécurise Narbonne.
- Le Montlaurier avec le forage de Mailloles alimente Moussan, Marcorignan, Névian, Villedaigne et Raissac-d’Aude.
- Deux forages à Croix blanche alimentent Montredon-des-Corbières.
- Le forage de Mirepeïsset exploité par BRL alimente Saint-Marcel-sur-Aude, Sallèles-d’Aude, Saint-Nazaire-d’Aude et le hameau du Somail.
- L’usine de traitement de Pech de Labade traite l’eau acheminée depuis une prise de surface sur l’Orb et alimente les communes de Gruissan, Bages, Peyriac-de-Mer, Port-la-Nouvelle, Portel-des-Corbières, Roquefort-des-Corbières et Treilles en ressource principale et Coursan, Fleury d'Aude / Saint-Pierre-la-Mer, Narbonne, Narbonne-Plage, Leucate et Sigean en sécurisation.
- Le puits de Granel alimente Ouveillan.
- Un puits de captage dans la nappe alluviale en bord de l’Aude alimente Coursan.
- Deux forages dans la nappe alluviale de l’Aude alimentent Cuxac-d’Aude.
- La station de pompage « Les Charbonnières » alimente Argeliers.
- Un forage BRL alimente Pouzols-Minervois.
- Le forage des Quatre Chemins alimente Bize-Minervois.
- La nappe phréatique « La Pépinière » alimente Mirepeïsset.
- La station de pompage « Les Pontils » alimente Sainte-Valière.
- La station de pompage «Les Orgeasses » alimente Ventenac-en-Minervois.
- La galerie du Merlat alimente la commune de Caves.
- Les puits d’Amayet alimentent Sigean.
- Le forage des Douzes alimente Portel-des-Corbières.
- Le forage du Crès alimente le hameau des Campets de Portel-des-Corbières.
- Le puits du Moulin alimente Ginestas.
- Le forage du Répudre alimente Mailhac.
- Les forages du SMIPEP alimentent Leucate.
- Le forage des Clottes alimente la ZAC de Médipôle.

Les traitements de l’eau

L’origine souterraine de l’eau favorise sa qualité aux points de captage et facilite son traitement avant mise en distribution.
Ce traitement se limite sur la plupart des réseaux à une simple désinfection par chloration au chlore gazeux, permettant de garantir la qualité bactériologique de l’eau et de respecter les normes de qualité en vigueur.

Cependant, selon les caractéristiques des eaux, il est nécessaire de mettre en place des étapes de traitement supplémentaires (autres que la chloration). C’est le cas pour la source de Termes, qui subit un traitement par filtre à sable afin d’éliminer la turbidité, ou encore l’usine de Puech de Labade, qui possède un traitement avec floculation-décantation, filtration et désinfection à l’ozone en supplément de la chloration gazeuse.

Surveillance de la qualité de l’eau

La qualité de l’eau est surveillée grâce à l’application de l’arrêté du 11 janvier 2007, modifié par arrêté du 21 janvier 2010, relatif au programme de prélèvements et d’analyses du contrôle sanitaire (articles R 1321-10, R1321-15 et R1321-16 du Code de la Santé Publique), qui a été mis en place par l’autorité sanitaire (Préfecture /Agence Régionale de Santé). Les analyses sont réalisées par un laboratoire assermenté. En parallèle, l’exploitant réalise des autocontrôles réguliers.

Les bulletins de résultats d’analyses, produits par les services de l’ARS (Agence Régional de Santé), dans le cadre du contrôle sanitaire régulier, sont systématiquement communiqués au distributeur d’eau et aux mairies concernées, où ils font l’objet d’un affichage.
De plus, tous les consommateurs reçoivent chaque année, avec leur facture d’eau, un bulletin d’analyse de l’eau qu’ils ont consommée l’année précédente. 

Ces résultats sont considérés comme des actes administratifs et sont de ce fait publiés auprès des mairies, du Grand Narbonne Communauté d’Agglomération ou de l’ARS.
De plus, toutes les analyses d’eau potable sont consultables à tout moment sur le site du Grand Narbonne, sur le site de l’Agence de l’Eau www.eaufrance.fr ou encore sur le site du ministère de la Santé www.sante.gouv.fr

Travaux sur le réseau d'adduction d'eau

Les programmes de travaux pour améliorer le rendement :

Grand Narbonne - Travaux sur le réseau d'adduction d'eau

Ce sont plusieurs millions de m3 d’eau qui sont prélevés dans les sources pour satisfaire aux besoins quotidiens des habitants. Cependant, durant l’acheminement de l’eau, un volume d’eau est perdu (canalisations défectueuses, fuites…).

Aussi, des programmes de travaux sont mis en place pour améliorer « le rendement », c’est-à-dire, la quantité d’eau distribuée par rapport à l’eau pompée. Ce taux est jugé bon à 75% et excellent au-delà.
Le Grand Narbonne a un rendement de 74% en 2018.

Le règlement de l’eau et assainissement