En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

Actualités

Le Grand Narbonne s'engage pour l'écomobilité

Le 17 septembre 2019

À l’occasion de la semaine européenne de la mobilité qui se tiendra du 16 au 22 septembre, le Grand Narbonne poursuit ses actions de sensibilisation des habitants du territoire afin de promouvoir et encourager les modes de déplacements doux.

Développement de pistes cyclables, sensibilisation aux transports en commun, installation de bornes de recharge pour véhicules électriques, cette année encore, la Communauté d’agglomération s’engage pour développer des moyens de mobilité alternatifs à la voiture et ainsi limiter les émissions de gaz à effets de serre sur le territoire. Un engagement récompensé par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) pour la 3e année consécutive au travers du label Écomobilité qui permet au Grand Narbonne à son tour, d’accompagner ses communes dans cette démarche.

Le Grand Narbonne, labellisé « Écomobilité » pour la 3e fois et cité en exemple par l’Ademe en 2019 pour l’accompagnement de ses communes

Depuis 2017 et suite à l’obtention du label Écomobilité, le Grand Narbonne est devenu une collectivité relais sur son territoire avec pour objectif d’accompagner à son tour au moins huit de ses communes dans leur démarche en faveur du développement de moyens de déplacements plus respectueux de l’environnement d’ici 2019. L’accompagnement du Grand Narbonne a permis de dépasser l’objectif fixé car ce sont douze communes au total qui ont été récompensées du label Écomobilité. Dans ce cadre, l’Ademe cite l’action du Grand Narbonne comme collectivité exemplaire.

Le Grand Narbonne accompagne six nouvelles communes à devenir écomobiles 
Après six premières communes en 2018, c’est au tour des communes d’Armissan, Bize-Minervois, Caves, Coursan, Narbonne et Saint-Marcel-sur-Aude d’obtenir le label Écomobilité. Ces communes ont engagé a minima trois actions sur la centaine proposée par l’Ademe sur leur territoire.

Parmi les actions principales :
- Armissan : création d’une « zone de rencontre », c’est-à-dire d’une zone où tous les véhicules sont admis (20km/h max). Cependant, la priorité est donnée aux piétons autorisés à se déplacer librement sur le trottoir comme sur la voirie. Généralement, toutes les chaussées concernées sont à double-sens pour les vélos et le stationnement.
- Bize-Minervois : développement du permis piéton pour les enfants. Pendant deux mois, les élèves de l’école élémentaire ont été sensibilisés à la sécurité lors des déplacements à pied et à vélo. Cette action a été retenue et sera valorisée en fiche action par l’Ademe.
- Caves : création de parking à vélos
- Coursan : sécurisation des abords des établissements scolaires pour les modes de déplacements doux
- Narbonne : aménagements : pistes, trottoirs
- Saint-Marcel-sur-Aude : aménagements d’itinéraires pour rejoindre les établissements scolaires.

Améliorer la qualité de l’air et favoriser les moyens de déplacements alternatifs à la voiture individuelle

En 2019, le Grand Narbonne en partenariat avec le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée ont élaboré le Plan climat air énergie territorial qui comprend un important programme d’actions soutenu par l’État au travers du label «Territoire à énergie positive pour la croissance verte » et d’une enveloppe de 2,5 millions d’euros. Ainsi, le Grand Narbonne poursuit ses investissements pour doter son territoire d’équipements permettant de se déplacer en limitant l’émission de gaz à effet de serre et pour offrir un service public toujours plus respectueux de l’environnement.

40 bornes de recharge électrique en service sur les 46 prévues

Le Grand Narbonne s’est engagé aux côtés du Syaden, Syndicat audois d’énergies et du numérique, et de l’ADEME pour l’implantation de 46 bornes (44 en recharge accélérée (1 heure) et 2 à recharge rapide - 30 minutes) dans 25 communes du territoire dans l’objectif de soutenir le développement de véhicules non polluants. 40 bornes de recharge pour véhicules électriques comprenant deux points de recharge sont actuellement en service. Le Grand Narbonne investit au total 100 000 €.

À l’occasion de la semaine de la mobilité, la borne de recharge pour véhicule électrique de Cuxac-d’Aude sera inaugurée.

Un réseau de bus en adaptation constante

Avec ses 22 lignes de bus urbaines et interurbaines, le Grand Narbonne offre un service de transports en commun en constante adaptation pour proposer une alternative à l’usage de la voiture individuelle. Depuis avril 2019, le Grand Narbonne a mis en place la billettique dans l’ensemble de ses bus. Un dispositif pour mieux connaître les usages des voyageurs et adapter l’offre de Citibus, toujours dans l’objectif de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Keolis, délégataire des transports de la communauté d’agglomération, a été labellisé Objectif CO2 en 2017, et s’est engagé, sous l’impulsion du Grand Narbonne, dans la transition énergétique avec une flotte de bus récente, dont un quart est à la norme euro 5 et euro 6, limitant l’impact de CO2 sur l’environnement.

Plus de 87 km de pistes cyclables en Grand Narbonne

Le Grand Narbonne consacre 500 000 € par an au développement de pistes cyclables sur son territoire et cumule actuellement plus de 87 km de voies de circulation douce. Les communes de Cuxac-d’Aude et de Leucate ont bénéficié de nouvelles infrastructures en 2019.

Par ailleurs, le Grand Narbonne et la commune de Narbonne portent un important projet d’aménagement de pistes cyclables afin de relier les quartiers prioritaires entre eux et avec la gare SNCF. Une première phase en 2018 a concerné le quartier de Razimbaud, relié au centre-ville via la gare et le Palais du Travail. Programmée pour l’automne 2019, la deuxième phase reliera Saint-Jean Saint-Pierre au centre via l’avenue de Bordeaux, la place des Cévennes, l’avenue Karl-Marx, la place Voltaire et la rue Ancienne-porte-de-Perpignan. Une dernière tranche complétera le réseau cyclable urbain, pour un investissement total de plus de 1,2 millions d’euros pour le Grand Narbonne (études et réalisation), co-financé par l’État, l’Europe dans le cadre du volet urbain des approches territoriales intégrées (ATI) - et la ville de Narbonne pour favoriser la mobilité des habitants des quartiers.

Les animations de la semaine de la mobilité en Grand Narbonne

Mercredi 18 septembre, de 10h à 17h, parvis de la Médiathèque à Narbonne

Le Grand Narbonne et ses partenaires organisent une journée dédiée à la mobilité Parmi les intervenants :
- L’association IDEAL et NarboVélo ateliers de réparation de vélos, collecte de vélos
- Service transition énergétique : atelier « Prêt à changer vos habitudes de déplacement ? »
- Citibus sera présent avec son agence mobile pour faire découvrir des solutions de mobilités alternatives à l’usage de la voiture individuelle via son réseau de bus
- Autres regards sur l’environnement en Piémont Biterrois : atelier Play mobile « Et si on parlait mobilité... assis sur un vélo qui n’avance pas, mais vous concoctant de rafraîchissants smoothies ? » / Venez tenter votre chance, en tournant la roue !
- GRDF : découvrez des véhicules roulant au gaz naturel !

Détail complet de la semaine de la mobilité ici.

Des actions de sensibilisation à destination des agents du Grand Narbonne :

Le Grand Narbonne a démarré en juin dernier l’élaboration de son plan de mobilité interne. Dans ce cadre, la Communauté d’agglomération valorise et encourage ses agents à adopter de nouvelles habitudes de transport notamment pour les déplacements professionnels.
- Du 16 au 20 septembre, le Grand Narbonne met en avant les bonnes pratiques de ses agents en matière d’écomobilité via son compte twitter. Cette action s’inscrit à la suite d’une enquête sur les moyens de transports domicile-travail des agents.
- Une formation de prise en mains des véhicules électriques de la collectivité est proposée aux agents pour favoriser leur usage lors des déplacements professionnels

Le Grand Narbonne poursuit le développement d’une flotte de véhicules électriques légers, utilitaires ou poids lourds (système hybride). Actuellement sept véhicules légers, deux utilitaires, neuf scooters et cinq vélos électriques sont à disposition des agents pour leurs déplacements réguliers ou ponctuels.
Le service environnement dispose quant à lui, de six bennes à ordures ménagères à système hybride.